Imprimer

Dieu vous demande : "que veux-tu que je te fasse ?"

Publié dans Actualités du site et de notre Assemblée, résumés des messages

AddThis Social Bookmark Button
Ils arrivèrent à Jéricho. Et, lorsque Jésus en sortit, avec ses disciples et une assez grande foule, le fils de Timée, Bartimée, mendiant aveugle, était assis au bord du chemin. Il entendit que c’était Jésus de Nazareth, et il se mit à crier; Fils de David, Jésus aie pitié de moi! Plusieurs le reprenaient, pour le faire taire; mais il criait beaucoup plus fort; Fils de David, aie pitié de moi! Jésus s’arrêta, et dit: Appelez-le. Ils appelèrent l’aveugle, en lui disant: Prends courage, lève-toi, il t’appelle. L’aveugle jeta son manteau, et, se levant d’un bond, vint vers Jésus. Jésus, prenant la parole, lui dit: Que veux-tu que je te fasse? Rabbouni, lui répondit l’aveugle, que je recouvre la vue. Et Jésus lui dit: Va, ta foi t’a sauvé. Aussitôt il recouvra la vue, et suivit Jésus dans le chemin. (‭Marc‬ ‭10‬:‭46-53‬ LSG)
 
jenalouis010415 1
 
La situation de mendiant était réservée aux infirmes. En recouvrant la vue, ce mendiant ne devait plus être mendiant. Il aurait pu demander à devenir riche, mais il a demandé à recouvrir la vue. 
Aujourd'hui, le pasteur Jean-Louis vous pose cette question de la part de Dieu : "que voulez-vous que Dieu vous fasse ?
Aujourd'hui le Seigneur vous pose cette question !
 
I - Saisissez cette chance
 
Le mendiant devait rester là hiver comme été pour obtenir de quoi manger. Lorsqu'il jette son manteau, il se dit "c'en est fini". Il sait à cette instant que sa vie va changer. 
Il ne savait pourtant pas ce qui allait se passer exactement.
Faisons comme Bartimée, jetons le vieux manteau sur la Parole du Seigneur.  Jetons toutes les vieilleries qui nous ralentissent. 
 
 
Parallèlement, dans ces versets de Matthieu, Pierre a quitté le navire sur la Parole du Seigneur. Il a ainsi marché sur l'eau. 
 
La question que le Seigneur vous pose est importante. Comme Bartimée a demandé la vue au lieu de la richesse, sachons demander correctement. Vous avez besoin d'argent ? Demandez plutôt de la sagesse pour gérer votre argent et certainement Dieu vous rendra plus riche qu'avant. 
 
Ce n'est pas Dieu qui vient dans vos problèmes non ! Quand il vous dit "viens" c'est vous qui devez aller dans sa présence. 
C'est la chose à faire. 
 
Bartimée ne s'est pas dit "peut-être que ça va pas marcher", non une conviction s'est installée en lui. Il est allé vers Jésus. 
Quand Jésus, Pierre, Jean... parlaient, il se passaient des choses. 
Aujourd'hui de même, Dieu vous appelle dans sa présence, il va alors se passer quelque chose. 
 
II - Sortez de votre état de confort pour saisir
 
Oui pour saisir cette chance d'être touché par Dieu, sachez quitter votre état de confort, votre petite sécurité. Comme la femme à perte de sang qui était impure. Sa vie n'était pas "rose", elle risquait la mort car elle était interdite d'être parmi les foules. 
Elle a touché Jésus. Elle aurait pu rester dans la sécurité de la vie, oui en effet elle aurait pu dire "mieux vaut ne pas se montrer pour ne pas mourir", mais elle a saisi sa chance. jeanlouis010415 2
 
La Puissance de Dieu est toujours d'actualité. Notre partenaire, le Saint-Esprit imprime les Paroles de Jésus en nous. 
Quand vous agirez avec le Saint-Esprit dans l'Assemblée ou ailleurs, soyez vrai. Ne copiez pas sur les frères et soeurs. 
 
Déposez ce qui est faux en vous, soyez original, venez vers Dieu comme vous êtes réellement. Si vous êtes une copie, vous risquez de vous en mordre les doigts. 
Les fils de Séva, ont tenté d'extirper des démons au nom de Jésus. Mais ils ont été des copies et non des hommes qui ont vécu des expériences personnelles avec Dieu. 
 
Quand vous venez parce que Dieu vous dit "viens", sachez entendre la voix de Dieu et non celle du prédicateur. Que la conviction soit imprimée dans votre coeur !
 
Sachez discerner, éprouver ce que vous voyez et entendez. 
 
Alors que voulez-vous que Dieu fasse pour vous ?