Imprimer

Mercredi 17 décembre 2014 à LBNE Saint-André : "Sommes-nous satisfaits de notre marche avec Dieu ?"

Publié dans Actualités du site et de notre Assemblée, résumés des messages

AddThis Social Bookmark Button
Sommes-nous satisfaits de notre marche avec Dieu ? Sans cesse nous faisons le bilan, nous prions, nous méditons la Parole... Mais sommes-nous satisfaits ?
Vous méditez et confessez la Parole mais quand survient les soucis comment réagissez-vous, demande le pasteur Chane-To ?
Le pasteur Jean-Jacques Chane-To, insiste sur le fait que beaucoup de chrétiens s'instruisent de la Parole de Dieu finement mais quand surviennent les soucis, ils oublient le Seigneur qui peut délivrer. 
Il y a un sentiment d'insatisfaction qui règne. 
 
 
Le pasteur Chane-To fait confesser au peuple de Saint-André ceci :
"Je me place en dehors de toute ambition de celui qui apporte le sermon, en dehors de toute ambition pour me situer dans la réalité de ta parole.
St esprit de Dieu éclaire moi dans ce que je vais entendre. Que je capte les principe qui feront que ma vie sera meilleure."
 
I - Offrons un culte raisonnable à Dieu
 
 
Dans l'ancienne alliance, quand on offrait un sacrifice, l'animal était mort. On ne pouvait pas renouveler le sacrifice avec le même animal. Nous sommes appelés à offrir nos corps comme un sacrifice vivant, comme un culte raisonnable. 
Cela n'est pas assimilable au culte du dimanche. 
Cela coûte quelque chose de s'offrir en sacrifice vivant. Les sacrifices sont vivants et non morts. Nous le renouvelons et cela doit se conformer à la manière de faire de Dieu.
 
La première chose pour offrir son corps comme un sacrifice vivant, c'est de ne pas se conformer à la mentalité du monde. Le sacrifice ne fonctionnera pas.
Dieu vous mis à part, il a fait de vous des enfants de Dieu, sel de la terre, sacrificateurs. 
Vous êtes déjà mis à part, ce n'est pas quelque chose qui sera fait demain mais c'est ce qui est déjà fait. 
Si Dieu vous a racheté, alors vous n'appartenez plus au monde. Prenez conscience que vous êtes déjà dans cette position. 
Vous êtes séparés du monde, pour appartenir à Dieu.
 
Dieu vous appelle à vivre dans cette position chaque jour en lui rendant un culte agréable. 
 
 
Demeurer en Jésus ne peut être possible qu'en le connaissant. Sarments que nous sommes, nous ne pouvons porter du fruits qu'en restant attaché au Cep Jésus. 
Porter du fruit, c'est ce que nous allons développer quand nous allons communier avec lui. Le fruit c'est tout simplement "le caractère chrétien". Avez-vous le caractère chrétien dans votre personnalité ?
 
II - Alors qu'est ce qui nous rend insatisfaits ?
 
L'insatisfaction vient alors du fait que les chrétiens ne demeurent pas en Jésus. Quelle est le degré de votre communion avec Jésus ? Comment êtes-vous attaché au Cep ? Totalement ?
 
Il y a une dimension plus grande dans laquelle Dieu veut vous voir entrer et vous allez y entrer. C'est votre propre part à faire.
 
 
Parents, familles, amis ne doivent pas être des obstacles à votre avancée avec Dieu.
Nous arrivons à cette réalité où nous avons un prix à payer. 
Dans ce passage, Dieu montre qu'il faut réfléchir, maintenant que nous sommes chrétiens afin de savoir ce qu'il faut mettre en place pour arriver aux termes de notre course. 
 
Comment se compose ce prix à payer ? Quels sont ses conditions pour devenir son disciple ?
Quelle est la dimension de notre relation avec Dieu ? Quand vous priez ou lisez la Parole vous êtes en communion avec Dieu. Mais chaque jour votre relation est-elle superficielle, "à la sauvette" ou avez-vous le sentiment du devoir accompli. 
Votre piété satisfait-elle le coeur de Dieu ou satisfait-elle simplement votre conscience ?
"Je prie un instant pour dire que j'ai prié...??"
 
Non ! N'agissez pas ainsi frère, soeur, votre position ne le permet pas. Vous voulez voir la gloire de Dieu, il y a un prix à payer ! 
 
Faut-il attendre que tous les problèmes soient résolus pour devenir disciple ? Aujourd'hui si vous entendez sa Voix aujourd'hui, dit le pasteur Chane-To, mettez d'abord sa Parole en pratique.
Quand la profondeur de votre communion rendra un culte agréable à Dieu, il vous bénira. 
Vous voulez être disciple de Jésus, vous devez alors réfléchir à la valeur de ce prix à payer comme l'explique Jésus. Vous devez ainsi vous consacrer. Sachez que cette consécration précède tous les ministères. 
 
"Je dois capturer tout le temps disponible sans aucun fanatisme et déséquilibre, avec sagesse pour mon Seigneur". Le pasteur Chane-To, le répète encore deux fois ! Il souligne l'importance de capturer ce temps.
 
Attention, le pasteur n'a jamais dit de ne jamais lire les journaux ni de regarder la tv... Non il a dit "avec sagesse et sans aucun fanatisme...".
 
Le bénéfice de votre consécration reviendra en premier à vous-même. 
 
Voulez-vous devenir disciple de Jésus ? Qu'attendez-vous pour entrer dans cette dimension ? Pour payer le prix ? 
Une fois dedans, les difficultés vont s'aplanir et vous vivrez le miracle !
 
La communion avec le Seigneur est continuelle, payer le prix c'est régulièrement. Ne payez pas le prix seulement quand vous en avez besoin. 
Les commencements sont laborieux, c'est normal.
 
Deux choses importantes pour être en relation durable avec Dieu :
- La prière et bien entendu la prière en langue. Priez beaucoup votre Seigneur en langue ! Capturez tout le temps disponible pour prier en langue.
- Lecture et méditation de la Parole. Quand vous priez, vous parlez à Dieu mais quand vous lisez la Parole c'est Dieu qui vous parle. 
 
 
Priez le Seigneur, tout le temps disponible, priez-le. Que personne ne vous impose un temps maximum de prier. Non, priez tout votre temps disponible !